Articles

Explorer la mémoire des sols pour reconstruire les pratiques forestières anciennes

Résumé

Dans cette contribution, nous proposons de montrer comment une démarche d’écologie historique appuyée sur des documents d’archives et la mémoire des sols peut permettre de décrire l’évolution d’une forêt ancienne. Cette démarche est illustrée par l’exemple d’une étude menée en forêt de Compiègne (Oise). Cette étude montre que si la continuité de l’état boisé semble avérée depuis le VIe siècle, le paysage forestier a considérablement évolué avec les pratiques forestières. À une forte pression d’usages exercée pendant tout le Moyen Age et le début de l’époque moderne, se sont ajoutés les dégâts causés par un gibier abondant qui ont entretenu un milieu très ouvert, plus proche d’une savane boisée que de la futaie fermée actuelle.

Abstract

In this contribution, the authors propose to show how a historical ecology approach relying on documentary archives and pedological records can be used to describe the evolution of an ancient forest. This approach is illustrated with the example of a study conducted in the forest of Compiègne (Oise). This study shows that while it has been established that woodland continuity has existed since the 6th century, the forest landscape has been significantly changed by forestry practises. In addition to the intensive uses made of the forest in the Middle Ages and at the beginning of the modern era, the abundant game that inhabited it caused damage and maintained the environment very open and more similar to a savannah woodland than to today’s closed canopy.

Auteurs


Hélène Horen

Pays : France


Thomas Feiss

Pays : France


Émilie Gallet-Moron

Pays : France


Jérôme Buridant

https://orcid.org/0000-0002-6412-2512

Pays : France


Boris Brasseur

Pays : France


Guillaume Decocq

https://orcid.org/0000-0001-9262-5873

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 156

Téléchargements

PDF: 154

Citations