Domaines de connaissance

La Revue forestière française consacre principalement ses articles à la forêt tempérée et à ses sujets connexes que sont les milieux naturels, le bois, la faune et la flore.

Les articles sont répartis, par le rédacteur en chef et le secrétariat de rédaction, dans les rubriques suivantes :

  • Politiques et institutions

Ce domaine fixe le cadre des interventions forestières. Sa complexité s’est considérablement renforcée : les problèmes et leur solution ne relèvent plus seulement de dispositions juridiques mais aussi d’instruments économiques et de processus politiques ; leur champ est de moins en moins strictement forestier et dépend de considérations beaucoup plus globales d’ordre environnemental (biodiversité, effet de serre, qualité des eaux), social (tourisme vert, emploi), industriel (normes, énergies renouvelables) ; ils se déclinent aussi aujourd’hui à tous les niveaux géographiques (négociations internationales, stratégies européenne et nationales, orientations régionales)…

  • Biologie et écologie

Les connaissances relatives aux biotopes, aux espèces animales et végétales et aux biocénoses sont fondamentales pour la gestion forestière comme pour les lecteurs de la Revue ; ont été dissociés de cette rubrique les aspects politiques sous-jacents (voir ci-dessus), la gestion des risques naturels (voir ci-dessous) et l’analyse des services environnementaux rendus par la forêt du point de vue de la société (voir plus loin).

  • Risques naturels et humains

Plusieurs arguments ont justifié une individualisation de ce thème : si certains risques sont clairement naturels et d’autres incontestablement d’origine anthropique, les causes naturelles et humaines ne peuvent être facilement dissociées pour bon nombre de phénomènes (incendies, érosion, changements climatiques,…) ; de même, les remèdes tiennent généralement aussi bien des forces naturelles (résistance, résilience des milieux) que des interventions humaines (prévention, protection, lutte) ; ensuite, il est évident que ce thème, déjà très présent dans la littérature forestière, recevra une attention de plus en plus grande ; enfin, son individualisation confère un meilleur équilibre à l’organisation générale des rubriques.

  • Aménagement et gestion

La sylviculture et sa planification sont considérées ici de manière large et comprennent aussi les opérations de boisement, reboisement, desserte et exploitation ; elles se placent en général dans une optique multifonctionnelle.

  • Outils et méthodes

Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ont entraîné un important développement des activités de recueil, stockage, traitement et diffusion de données de toutes natures (quantitatives, qualitatives, géographiques, …), ainsi que de leur utilisation au sein de modèles de simulation, gestion ou prévision.

  • Activités, produits et marchés

Les produits forestiers sont nombreux mais le bois y tient évidemment la meilleure place ; ils sont indissociables des activités qui les engendrent ou qu’ils suscitent ; ils font (ou pourraient faire) l’objet de transactions commerciales ; ils sont partie intégrante de la logique de gestion des ressources naturelles forestières et constituent à ce titre un domaine important pour la Revue.

  • Environnement, culture et société

Les services rendus par la forêt sont nombreux et jouent un rôle de plus en plus grand qui, en quelque sorte, contrebalance celui des produits. Contrairement à ces derniers, ils ont le caractère de biens publics et sont encore la plupart du temps non marchands. Cependant, de nouvelles approches se développent de manière à favoriser leur prise en compte dans les différentes actions de gestion (approche multifonctionnelle).

  • Histoire et territoires

La gestion forestière s’inscrit dans un univers spatio-temporel ; les analyses relatives à ce dernier sont primordiales : c’est pourquoi une rubrique à part entière leur est ici réservée.

  • Libre expression

Les forums sont nombreux sur internet mais la Revue souhaite rester un lieu de débat. Nous donnons aux lecteurs la possibilité de s’exprimer librement sur des sujets variés en termes courtois et sans parti pris excessif.

  • Chronique

Chaque jour nous parviennent de nombreuses informations concernant la forêt, le bois et les milieux naturels. Compte tenu de sa périodicité, la Revue n’a pas vocation à les diffuser de manière systématique. Cependant, une sélection des plus importantes d’entre elles est incontestablement utile et bien dans le rôle de la Revue. Elle s’organise en quatre parties :

En bref traite d’informations diverses,

En droit publie régulièrement le répertoire des derniers textes de la législation et de la jurisprudence,

En librairie rassemble des analyses bibliographiques de quelques parutions forestières récentes et majeures.

En résumé présente des thèses, des habilitations à diriger des recherches qui ont été soutenues dans le domaine de la forêt, des milieux naturels et du bois.