Articles

Dispersion des graines par le cerf élaphe (Cervus elaphus) pendant la saison de chasse : mise en place d’une expérimentation dans le Domaine national de Chambord

Résumé

Les populations d’herbivores sauvages sont en nette augmentation depuis plusieurs décennies dans l’hémis- phère Nord en raison du changement des pratiques agricoles et des plans de gestion environnementaux. Cet essor est à l’origine de surpâturage, de perturbations physiques du sol par piétinement et labour du sol et de dégâts aux écorces et aux bourgeons d’essences objectif. Ces animaux contribuent aussi au fonctionne- ment des écosystèmes forestiers par la dispersion des plantes ou la redistribution des nutriments à l’échelle de leurs domaines vitaux. L’épizoochorie, transport externe de graines qui s’accrochent dans les phanères (par exemple pelage, plumage) des animaux, est un des principaux modes de dispersion des graines. Dans cette étude, nous nous sommes intéressés au transport des diaspores pourvues de crochets de Xanthium strumarium L. par le cerf élaphe (Cervus elaphus) dans un domaine soumis à la chasse. L’expérimentation s’appuie sur l’analyse des données de localisation de biches capturées, équipées de colliers GPS et relâchées au sein du Domaine national de Chambord.

Abstract

Populations of wild herbivores have significantly increased in the last decades in the Northern hemisphere due to changes in farming practises and environmental management plans. This expansion has caused over- grazing, disruption of the physical properties of soil arising from animals stamping and standing and damage to bark and buds of target species. These animals also contribute to the functioning of forest ecosystems by dispersing plants and redistributing nutrients throughout their range. Epizoochory, the external transportation of seeds attached to skin appendages of animals (e.g., fur, feathers) is one of the main vehicles for seed dispersal. In this study, we examined the transportation of Xanthium strumarium L. diaspores with hook appendages by red deer (Cervus elaphus) on a hunting estate. The experimentation relies on the analysis of location data for hinds that have been captured and equipped with GPS collars and then released again in the National Estate of Chambord.

Auteurs


Sonia Saïd

Pays : France


Flore Jégoux

Pays : France


Agathe Chassagneux

Pays : France


Océane Liehrmann

Pays : France


Ushma Shukla

Pays : France


Étienne Guillaumat

Pays : France


Christophe Baltzinger

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 11

Téléchargements

PDF: 9