Articles
Environnement, culture et société

Les Pins vus par les peintres

Résumé

De nombreuses peintures sont dédiées aux pins, principalement le Pin pignon (côte méditerranéenne, artistes français et italiens principalement), le Pin sylvestre (Europe du Nord, peintres britanniques, russes et scandinaves), le Pin maritime et à quelques espèces nord-américaines et asiatiques. Les peintures présentent le Pin en peuplement ou solitaire et quelquefois des parties de branches ou des cônes. Les principaux dommages sont dus au vent (déformation, bris, chablis) et rarement au feu. Les peintres ont figuré de nombreux animaux ; notamment des oiseaux. Les hommes sont associés, souvent voyageant ou menant des activités récréatives (repos, lecture, musique ou danse, sports), généralement dans une atmosphère sereine. Quelques travaux forestiers sont documentés (collecte de bois, de résine, de cônes, d’aiguilles ou de champignons). Contrairement au Chêne, les pins ne semblent pas faire l’objet de vénération mais sont associés à des évènements mythologiques ou religieux.

Abstract

Numerous paintings have been devoted to pines, mainly umbrella pine (on the Mediterranean coast; French and Italian artists mainly), Scots pine (in Northern Europe; British, Russian and Scandinavian painters), maritime pine, and also some American and Asian species. Paintings figure pine stands, isolated trees, or sometimes parts of branches or cones. Major damage is caused by wind (deformation, breakage, windfall), rarely by fire. Painters have figured a large diversity of animals, especially birds. Humans can be found; they are often travellers, or having recreational time (resting, reading, playing music or dancing, sports), generally in a peaceful atmosphere. A few forest activities are documented (wood collection, resin tapping, cone harvesting, needle collection or mushroom picking). Contrary to oak, pines do not seem to be honoured, but are quite often linked to mythological or religious events.

Introduction

Les Pins constituent, avec les Chênes et les Bouleaux, les essences les plus représentées par les peintres. La présente synthèse porte sur un échantillon de plus de 3 500 tableaux (aquarelles exclues) que nous avons détectés et dont nous avons une illustration. Seule une partie de ces œuvres pourra être citée dans le cadre de cet article. Pour celles mentionnées sous la forme d’un numéro dans le texte, leurs auteurs et titres sont explicités dans le tableau I. Afin de retrouver facilement sur internet les peintures qui seront citées, nous avons gardé les titres sous lesquels ils y figurent. La terminologie utilisée pour les pins nord-américains est celle de Harlow et Harrar (1969). Les pins sont généralement reconnaissables et le nom de l’essence figure souvent dans le titre des œuvres. Toutefois en anglais des confusions sont assez fréquentes avec l’Épicéa ou le Sapin.

Figuration de l’arbre

La majorité des œuvres comporte des arbres adultes peints en entier, isolés ou en peuplement, souvent en lisière de forêt ou plus rarement en alignements. Toutefois quelques artistes ont figuré une branche sans cônes [1] ou porteuse de cônes [2]. Plusieurs œuvres comportent essentiellement des cônes [3] comme sur la photo 1. Enfin, quelques toiles sont concentrées sur le tronc [4]. Il semble que van Gogh ait représenté du Pin.

Photo 1 Natan Pernick : Pinecones, 2013
© Natan Pernick, collection privée

Tableau I Œuvres référencées par des numéros dans le texte


Figuration de l’arbre

[1] Bates : Pine Branch ; Cook : Pine Tree, Tokyo ; Cowles : Still Life of Pine Branches and Fruit ; Ovchinnikov : Pine Branch

[2] Rowan : Pine Tree ; Shany : Pine Branch

[3] Chrystal : Little Pine Cone ; Gluckstein : The Pine Cone ; Hadjikryiakos-Ghika : Pine Needles ; Lindsey : Two Pinecones ; Pernick : Pinecones ; Thomson : Pine cones

[4] Venäläinen : Pine Trees ; van Gogh : Pré fleuri avec troncs d’arbres et pissenlits

La végétation accompagnatrice

[5] Birstinger : Birch and Pine ; Hörmann : Das Heidekraut I, Waldrand von Fontainebleau

[6] Chichkine : A lakeside Forest ; Larsen : Forest pine with Tall Spruces

[7] Aligny : Vue des jardins de la villa d'Este ; De Glehn : The Monastery of St. Cassien at Cannes, France

[8] Arnegger : Scenery from Italy, probably at the Gulf of Naples ; Elven : Mediterrane Küstenlandschaft

[9] Gil : El Rio

[10] Brayer : Le chemin de l’olivier ; John : Olive Grove

[11] Giles : Trees at Castle Fraser, Aberdeenshire

[12] Oudot : Allée forestière

[13] Cross : Pin et Chêne (Provence)

[14] Tsuda : Cherry Blossoms in Pine Forest of Nanzen Temple

[15] Sidney : Maple and Pine

[16] Cook : Pine Top - Aspen Reflections ; Sandzen : Pine and Aspen, Big Thompson Canyon

[17] Sidney : Maple and Pine

[18] Linnell : Firs and Furze ; Monet : L'Église de Varengeville à contre-jour

[19] Rucker : Azaleas and Pines

[20] Bogdanov-Belski : Floraison de la bruyère

[21] Sourgen : Bruyères sur le lac

[22] Sukwon : Seascape with a Pine Tree and Camellia

[23] Closson : The Dogwood and Pine Tree

[24] Roberts : Fireweed and Pines

[25] Lacombe : Sous-bois de pins rouges et fougères ; Waite : The Bracken Collectors on Fittleworth common, Sussex

[26] van Gogh : Lierre sous les arbres

[27] Onderdonk : A spring morning, Bluebonnets, San Antonio

La faune associée au pin

[28] Müller : Deer and Heron

[29] Tikhmenev : Le brame du cerf ; Sen : Deer under the Pine Trees

[30] Liljefors : Zlgfamilj i vinterlandskap ; Muraviev : Winter Landscape ; Rungius : Monarch of the pines

[31] Chichkine : Morning in a Pine Forest ; Muraviev : Björn i vinterlandskap ; Roos : Bears playing in a Pine Forest

[32] Liljefors : Autumn Landscape with a Hare

[33] Liljefors : Dogs hunting a Fox ; Fox in a fall landscape

[34] Seerey-Lester : Under the Pine- Bobcat ; Castiglione : Leopard and Pines

[35] Joy : Bay Hunter resting by A Pine Tree

[36] Munsterhjelm : Forest View from Hauho, Häme

[37] Liljefors : Dogs hunting a Fox ; Stövare i landskap ; Tikhmenev : Hunting Scene

[38] Baird : Sheep grazing outside a Mediterranean Town ; Zuber : Troupeau sous les pins ; Ménard : Cattle grazing above a Bay at Dusk

[39] Askevold : Cows by a wading Place ; Shalders : Sunset with Cattle

[40] Müller : Capercaillie amongst pine trees ; Tikhmenev : Forest

[41] Liljefors : The Eagle-Nest

[42] Lodge : A Pair of Woodcock on the Wing in a Pine Forest

[43] Anonyme : Owl with Pine Trees

[44] Gromme : Doves in the Long Leaf Pine

[45] Liljefors  : Birds in a Pine Tree

[46] Weirs : Sunlight Pine Ruffed Grouse

[47] Eitoku : Grue et pin

[48] Müller : Deer and Heron

[49] Muraiev : A Grouse Lek

[50] Boucher : Les Oies du Frère Philippe

[51] Gallen-Kallela : Grand pic noir

Les adversités

[52] Calame : Landscape with Maritime Pines ; Maleas : Pine Trees in Raffina ; Sourgen : Pins sur la dune landaise ; Weston : Old Pine, Vancouver Island

[53] Guillaumin : Le coup de vent ; Huet : Grande marée d'équinoxe aux environs d'Honfleur ; Klever : The Approaching Storm ; Low : Blowing Pine ; MacDonald : Wind Blows Pines, N.S. ; Seyssaud : Coup de Mistral

[54] Giles : Glen Lubock Mar Forest, after a Gale, Klever : Winter Sunset in a Pine Forest

[55] Gallen-Kallela : The Broken Pine ; Nielsen : Skogparti ; Wienwald : Evening over a Pine Forest

[56] Lhote : Le pin foudroyé

[57] Cottavoz : Les pins brûlés ; Gallen-Kallela : Burnt forest ; Kaskimetsä (Burnt Forest)

[58] Benson : Flooded Pines

[59] Chichkine : La forêt ; Klever : Winter Sun

[60] Klever : A Forest Settlement on Lake Peipus in Winter

[61] Beruete y Moret : Pinos del Piantio de los Infantes

[62] Klever : Coucher de soleil ; Winterliches Waldinneres bei Sonnenuntergang

[63] Mattila : Pine on the Shore ; Suursaari

[64] Cumming : Pines in Landscape ; Järnefelt : Evening Lights in the Fells ; Thomson : The Dead Pine ; Turner : Ancient Bristlecone Pine, White Mountains

[65] Järnefelt : Dead Pine in the Water

Les hommes et les pins

[66] Hagarty : The Wood Cutter

[67] Joris : Contadine al lavoro nella campagna romana

[68] Moret : Les scieurs de long

[69] Arts : Winter Landscape

[70] Lyne : Matakana Pine Forest

[71] Planding : Loggers Encampment

[72] Sérusier : Back in the Forest Pine Needle Gatherers

[73] Rolando : Gatherring Firewood in the Forest

[74] Kostrzewski : Picking Mushrooms

[75] Labatut : Résinier au travail

[76] Liljefors : Herbstliches Waldinneres mit Jäger ; Hunter at Dawn ; Courbet : La curée ; Farny : In the Pine Woods

[77] Korovin : Anglers in Okhotino ; Boucher : L’heureux pêcheur

[78] Baird : Bergère et son troupeau dans un village provençal

[79] Bridell : Flume Latte Lecco

[80] Didier : Longhorn Cattle Watering on the Campagna ; Ménard : Paysage antique, dit aussi 'Bucolique'

[81] Dantan : L’automne

[82] Hagarty : Gleaners beside Pine Woods

[83] Orlovsky : Reapers

[84] Corot : Paysanne

[85] Bazille : Vue du village ; Breton : Sous les pins ; Dufy : Jeune femme assise sous les pins

[86] Camoin : La plage du Pinet à Saint-Tropez avec la maison des pêcheurs ; Mandin : Partie de campagne ; Signac : Au temps d’Harmonie

[87] Cabuzel : La liseuse ; Charlot : La lecture sous les pins

[88] Muenier : The Best Days

[89] Boyd : Figures and Lovers in Pine Forest ; Boucher : Le pasteur galant

[90] Friant : La douleur

[91] Godward : On the Balcony ; Tender Thoughts

[92] Godward : The Love Letter

[93] Godward : The Favourite

[94] Godward : Expectation

[95] Sir Alma-Tadem : Improvisatore ; Martin : Lady with Lyre by Pine Tees

[96] Baron : Fête de printemps en Toscane ; Bunny : Summer Dance

[97] Kustodiev : Picnic

[98] Luce : Baignade à Saint-Tropez ; Matisse : Luxe, calme et volupté ; Ménard : La baigneuse ; Rysselberghe : Baigneuses sous les pins au bord de l'eau

[99] Charlesworth : Little Pond in the Pines

[100] Gallen-Kallela : Skaters near the Shore of Kalela

[101] Koekkoek : Couple on a Road Beside a Pond ; Manievich : The Return Home ; Guigou : Lavandière au panier

[102] Aïvazovsky : Pushkin on Mount Ai Petri at Sunrise ; Bridgman : Coastal Trail

[103] Winter : Impeded Travelers in a Pine Forest, Harvey : Upper Canada

[104] Kostrzewski : Scène avec une charrette devant la forge

[105] Gros : Hercule et Diomède ; Hallé : La course d’Hippomène et Atalante ; Lapicque : Castor et Pollux ; Tiepolo : Apollon et Daphné

[106] Biennoury : La mort de Messaline ; Gellée : Dido et Aeneas in a Classical Landscape ; Le Barbier : L’hommage à la déesse Diane ; Labruzzi : Sacrificio a venere ; Monticelli : Le bain de Diane

[107] Bosch : La tentation de Saint-Antoine ; Bourdon : Salomon sacrifiant aux idoles ; Gozolli : Chœur des anges ; Hérault : Fuite en Egypte ; Klinger : Christus im Olymp ; Le Dominiquin : San Pietro risana lo storpio ; Nesterov : Blessed St Serge of Radonezh ; The Vision to the Youth

Les espèces

Les espèces européennes sont souvent peintes avec assez de précision pour être identifiables. Parfois le peintre indique même l’espèce. À l’inverse, d’autres artistes incluent « fir » (sapin) dans leurs titres alors qu’ils représentent des pins. Pour les espèces exotiques, nous avons fait confiance aux peintres lorsque leur titre est explicite.

Les pins européens font l’objet d’innombrables toiles, en particulier pour les essences majeures. Pour celles-ci nous ne citerons que quelques œuvres de chacun des peintres les ayant illustrées (tableau II). Les peintres peu prolifiques sont cités car leurs œuvres peuvent être intéressantes. Le Pin d’Alep (photo 2) a surtout été peint sur la côte varoise (et sur la Montagne Sainte-Victoire par Cézanne, Azzedine Ait-Azzouz, comm. pers.) par les grands peintres français (dont des peintres provençaux), russe (Choultsé), franco-polonais (Peské), italien (Mannucci), espagnols (Royo, Sala) et belge (Rysselberghe). Le Pin pignon (photo 3) est probablement celui dont la forme en a fait le préféré des peintres. Il figure seul en majesté ou comme simple élément du paysage. Une seule œuvre par peintre est mentionnée au tableau II et il a fallu sélectionner les peintres, la production relative au Pin pignon étant gigantesque. De nombreuses représentations du Pin maritime dans les Landes (photo 4) sont dues à Sourgen (Soubiran, 2018), peintre de référence pour ce massif forestier ainsi qu’à Sir Winston Churchill. Le Pin sylvestre (photo 5) a été abondamment peint par les artistes britanniques, scandinaves et russes (Pinon, 2018). Il ne nous a pas été possible d’assigner des toiles à certaines espèces (Pinus cembro, Pinus cembro, Pinus uncinata) faute de détails convaincants.

Photo 2 Paul Cézanne : La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue, 1882-1885
© Metropolitan Museum New York

Photo 3 Paul Signac : Saint-Tropez, les pins parasols aux Canebiers, 1897
© Musée de l’Annonciade Saint-Tropez

Photo 4 Jean-Roger Sourgen : Étang des Landes, 1960
© Jean Christophe Garcia, collection privée

Photo 5 Benjamin Williams Leader : Morning, 1916
© Sheffield Museums

Toutes les toiles relatives aux essences non européennes que nous avons trouvées sont récapitulées dans le tableau II. Au sein des pins nord-américains, le terme de White Pine est parfois utilisé et regroupe plusieurs espèces (Pinus strobus, Pinus monticola ou Pinus lambertiana). En Asie, est illustré le pin de Napoléon (Pinus bungeana) qui a la particularité d’avoir une écorce gris-vert qui s’exfolie en laissant apparaître des tons jaunes à pourpre, rappelant le Platane (Krussmann, 1979).

Tableau II Les espèces


Essences

Auteurs, titres

Amérique du Nord

Pinus aristata

(Bristlecone Pine)

Turner : Ancient Bristlecone Pine, White Mountains

Pinus banksiana

(Jack Pine)

Thomson : Jack Pine ; The Jack Pine

Pinus ponderosa

(Ponderosa Pine)

Itter : Woodland Landscape with Ponderosa Pines ; Lindoe : Ponderosa Pine, Douglas Lake

Pinus radiata

(Monterey Pine)

Botke : Monterey Pines and Coastal Hills ; Burgdorff : Group Of Monterey Pine Tree ; Monterey Pine on Cypress Point ; Enman : Tall Pines of Cambria ; Gleason : Cambria Pines ; Miller : Monterey Pines Coastal ; Schmitt : Monterey Pines

Pinus resinosa

(Red Pine)

Anonyme : Red Pines ; Lismer : Red Pine ; Patterson : Red Pines, Horseshoe Bay ; Stone : Red Pine, Algonquin Park ; Red Pine, Lake Penage

Pinus rigida

(Pitch Pine)

Szinyei-Merse : Pitch-Pine

Pinus taeda

(Loblolly Pine)

Lewis : Loblolly Pine

Pinus torreyana

(Torrey Pine)

Fries : The Painted Gorge at Torrey Pines ; Lovins : Sentinels of Torrey Pines ; Mitchell : At Torrey Pines ; Beach at Torrey Pines ; Moonlight at Torrey Pines, Coastal Nocturne ; Sunset - Torrey ; Torrey pines (3 œuvres) ; Torrey pines, San Diego CA ; Torrey Pines, San Diego Valley Vista from Torrey Pines ; Schneider : Torrey Pines ; Turner : Sunrise on Broken HIll, Torrey Pines

Pins blancs

Thomas : White Pine

Asie

Pinus bungeana

(Pin Napoléon, Lacebark Pine)

Guanzhong : A Lacebark Pine of the Jing Mountains ; Lacebark Pine ; Lacebark Pine in the Beijing Imperial Palace ; Lacebark Pine in the Imperial Palace ; Lacebark Pine in the Summer Palace

Pinus thunbergii ?

(Black Pine)

Guanzhong : Black Pines ; Yobae : Black Pine

Europe

Pinus halepensis

(Pin d'Alep)

André : L'Estaque, route de la corniche, le soir ; Cézanne : Le grand pin ; Grand pin et terres rouges ; Choultsé : Sunset over the Bay ; Sur la corniche (Côte d'Azur) ; Cross : La baie de Cavalière ; Cap Layet ; Guillaumin : Agay ; Cap Martin ; Loubon : Le Poste à feu ; Paysage provençal de bord de mer ; Luce : Saint-Tropez, les Canebiers ; Saint-Tropez, vue du golfe ; Madeline : Les roches rouges ; Mediterranean seascape ; Mannucci : Vecchio pino a Bogliasco ; Monet : Antibes ; Montagnes de l'Estérel ; Nardi : Bord de côte ; Saint-Mandrier, anse de Cavalas ; Peské : Les pins ; Provencal Pines ; Picabia : Les pins, effet de soleil à St-Honorat ; Les pins, effet de soleil, St-Tropez ; Royo : Pinos Al Viento ; Pinos En La Cala ; Rysselberghe : Pins de la Fossette ; Plage de Cavalaire ; Sala : Pique-nique sous les pins à Bandol

Pinus pinea

(Pin pignon, Pin parasol)

Achenbach : At the Gulf of Naples ; Aïvzovsky : View of Constantinople ; Aligny : Vue des jardins de la villa d'Este ; Anesi : Southern Landscape with Ruins and Pines ; Arnegger : On the Ligurian Coast ; Aubert : Environs de Montredon ; Baird : Ansicht von St. Raphael mit Pinienbäumen ; Barrigues de Fontainieu : Naples, the Gulf of Pozzuoli ; Baudit : Coucher de soleil en Provence ; Benouville : Italianate Landscape with Figures Near a Stream ; Bloemen : Paesaggio con figure ed architecture ; Bogoljuboff : Pine Forest Near Menton ; Bonington : Study of Trees ; Botticelli : Le banquet dans le bois ; Bourdon : Eliézer et Rebecca au puits ; Brancaccio : Le golfe de Naples depuis le tombeau de Virgile ; Braque : Paysage de Provence, l'Estaque ; Brendekilde : Aften i Pompei ; Brest : In den Gärten bei Konstantinopel ; Brunner-Lacoste : Paysage aux pins ; Buffet : Château de l'Arc ; Calame : Une plage à Cannes ; Camoin : Paysage à Tanger ; Canu : St. Tropez, vu du château ; Carelli : Blick auf die Bucht von Neapel mit dem Vesuv. Vorn eine Familie auf dem Weg ; Carles : Stone Pines in the South of France ; Cauvin : Paysage méditerranéen (deux œuvres), Cazin : Le pin parasol ; Céria : Paysage du midi ; Chabaud : Allée des pins ; Challulau : Umbrella Pines ; Champney : View of Distant Ruins ; Charmy : Piana, Corsica - Stone Pines ; Chierici : Il nuovo amichetto ; Choultsé : Sunrise, Capri ; Cieszkowski : Stone Pine ; Coleman : Music in the Moonlight ; Corot : Vue de Roncigliani ; Courdouan : A Rest in the Desert, Algeria ; Cozens : St. Peter's from the Villa Borghese, Rome ; Cross : Bords méditerranéens ; De Glehn : The Monastery of St. Cassien at Cannes, France ; Dejuinne : L'automne ; Delaborde : Virgil in the Campagna ; Delacour : Landscape ; Eckenbrecher : A view of the Bosphorus from the Topkapi Gardens ; Eisenschitz : Colline en Provence ; Elwell : The Coliseum from Palatine Hill, Rome ; Espagnat : La maison de Cavatore, Saint-Clair ; Fragonard : Paysage italien à l’escalier ; Garibaldi : Overview of Southern French Coast ; Gautier : Les pins du vallon de Cascaveu à Aix-en-Provence ; Gioli : Cavalli nella pineta ; Girieud : Paysage d'Italie (Sienne) ; Giroux : Paysage d'Italie ; Guigou : Silhouette près d'un grand pin ; Guillon : Cannes in January ; Halpert : Provençal Landscape ; Haseltine : Cannes ; Hexitt : Study for Pines ; Hodgkin : View of San Francesco, Florence ; Inness : Pine Grove of the Barberini Villa ; Keller : Pinède en bord de Méditerranée ; Lagorio : Alley of Pine Trees ; Lapito : By the Gulf of Naples ; Laubser : Lake Scene with Trees and Mountains ; Lear : The gardens of the Villa Borghese ; Loubon : Paysage aux grands pins ; Luce : Saint-Tropez, pins parasols ; Macco : Ischia ; Landscape in the South of France ; Mann : Pine Trees by the Coast, Levanto ; Marilhat : Paysage d'Orient ; Marko : Pineta ; Marquet : Pin à Saint-Tropez ; Ménard : Nymphe dans un paysage ; Meyer : Cape Scene with Stone Pines ; Montfort : Vue prise à Broumana ; Oehme : Fontanna w ogrodach Borghese ; Okun : Naples Bay and Vesuvio View ; Otto : Southern Landscape with Pine Trees ; Person : Saint-Tropez, la fontaine de Camarat ; Ponthus-Cinier : La villa Pamphili ; Purrmann : Pine Trees in front of Porto d'Ischia ; Ravier : Vue d'une villa romaine ; Roger : Siège de Salerne vers 1016 ; Roqueplan : La baie de Naples ; Rossano : Pineta ; Routier : Pines on the Seafront ; Rusinol : Paseo de pinos, Aranjuez ; Sartorio : Nella Pineta di Castel Fusano ; Schumacher : View of the Bay of Naples ; Signac : Le Pin Bertaud ou Le Pin, Saint-Tropez ; Spilhaus : Cottages under Stone Pines ; Stella : Umbrella Pines - Italian Landscape ; Thuillier : Côtes de Provence ; Ubeda : Paisaje con Arboles ; Uva : Coppia di vedute - Panorama di Napoli , L'assalto delle caprette ; Valenciennes : Vue du couvent de l'Ara Coeli : le pin parasol ; Vallotton : Pins parasols ; Vidal : Le grand pin - environs de Saint Tropez ; Villéon : Pins parasols à Juan-les-Pins ; Wuttke : Pine near Naples ; Young : Italianate Landscape with Umbrella Pines and River ; Ziem : Paysage des environs de Cagnes ; Zonaro : Two Pines on the Hills above Beylerbeyi, Istanbul

Pinus pinaster

(Pin maritime)

Auguin : Paysage aux grands pins ; Paysage des Landes ; Churchill : Mimizan ; Mimizan Plage, Landes ; Mimizan, Landes ; Trees at Mimizan ; View at Mimizan ; Woodland Scene near Mimizan ; Woods at Mimizan ; Dulac : Pinède, Ravenne ; Gueit : Chemin dans la forêt ; Gumery : Chevaux dans les lètes ; Labatut : Résinier au travail ; Lizal : Pins gemmés ; Le berger landais ; Lhote : La forêt de pins en Gironde ; Maisons et pins à Arcachon ; Osbert : Le mystère de la nuit ; Oudot : Route de Magescq ; Sourgen : Berger et son troupeau à travers les Pins ; Berger et son troupeau devant un lac avec pins ; Bergère au bord du Lac ; Bruyères sur le Lac ; Chemin à travers les Pins ; Clair de lune aux pins / étude de paysage ; Coucher de soleil sur le lac ; Dune ; Forêt de pins au bord du lac ; Hossegor ; La Côte basque depuis un jardin à balustrade près Guéthary ; Les pins au crépuscule ; Les pins ; Les pins dans les dunes ; Les Pins dans les Landes ; Paysage des Landes ; Pine Forest on the Edge of the Lake ; Pins au bord du lac ; Pins au bord d'un lac ; Pins au bords d'un étang dans les Landes ; Pins au crépuscule devant un lac des Landes ; Pins en bleu sur le Lac ; Pins en bord de lac ; Pins en bord de mer ; Pins et barques ; Théron : Forêt landaise

Pinus sylvestris

(Pin sylvestre)

Afonin : My Barlaam Beauty ; Aïvazovsky : Moscow from the Sparrow Hills ; Allen : Woodland Scene with Lone Figure ; Arborelius : Skogslandskap ; Arts : Gathering Firewood ; Askevold : River Landscape ; Bancroft : Blodgett Peak ; Barnes : Near Balmoral ; Blomstedt : Landscape with Pine Trees ; Bogdanov-Belski : Floraison de la Bruyère ; Bréanski : Lake in Scotch Mountains ; Charlesworth : Pine Ridge, Okanagan Valley ; Chichkine : Forest Path ; Choultsé : Pine Forest ; Claus : Paysage aux pins ; Darnaut : Pines in the Evening Sun ; Daubner : Le Haut-Koenigsbourg ; Doré : Le Mont Sainte-Odile avec le mur païen ; Farquharson : Scots Pines, Sunset ; Fedorov : Forest Creek ; Gallen-Kallela : Pine Tree ; Germasev : Landscape with Snow ; Giles : A Scottish River and Mountain Landscape by Moonlight with Deer in Foreground ; Halonen : Petäjiä ; Heickell : Pine on the Shore ; Hider : Calmly the Day Departs ; Holmboe : Pine Trees on Bygdø ; Hurt : The Great Scots Pine ; Järnefelt : View through Pines to the Sea ; Klever : Winterwald ; Klodt : Weg am Waldrand ; Krouthen : Swedish Summer Landscape ; Kryjitski : Figure Near a Forest Pond ; Krymov : New Tavern ; Kuindzhi : Pine ; Leader : The Weald of Surrey ; Leistikow : Sommerlicher Waldsee ; L'Éplattenier : Étang de Gruyère ; Levitan : Barns in the Wood ; Liljefors : Älgfamilj i höstlandskap ; Lindberg : Sunlit Pines ; Lindholm : Landscape with Pine Trees ; Lubbers : Scots Pines in a Hilly Landscape ; MacWhirter : Scotch Firs, Rothiemurchus ; Marchand : Paysage dans la forêt de Fontainebleau ; McIntosh : Scots Pines, Perthshire ; Meschersky : Pine Forest ; Michl : Pine Tree ; Millais : Scotch Firs ; Monsted : Waldweg ; Müller : A Scots Pine against the Sky ; Munch : View from Nordstrand ; Munsterhjelm : Wintry Afternoon ; Muraviev : A Grouse Lek ; Nasmyth : Scotch Pine Strangford Lough ; Nielsen : Furuer, Levanger ; Niemann : Harrow from the Firs, Hampstead Heath ; Osslund : Afton Skuleberget ; Owen : Sunset through the Trees ; Peploe : The Pine Trees ; Rosen : Pine Trees ; Savrasov : Road in a Forest ; Sherrin : Evening at Bletchworth ; Volkov : Road through the Forest ; Wahlberg : Landscape ; Wahlstrom : Evening Sun ; Wright : Retkiseurure Haminalahdella ; Yakovlev : Pines ; Zhukovskiy : The Road

La végétation accompagnatrice

D’autres arbres sont figurés avec les pins et seulement un ou deux exemples seront cités. Dans les forêts du nord de l’Europe, le Pin sylvestre est associé au Bouleau [5] ou à des résineux comme l’Épicéa [6]. Avec le Pin pignon, sont souvent peints le Cyprès [7], le Palmier [8] et parfois l’Eucalyptus [9]. L’Olivier accompagne le Pin d’Alep [10]. Le Chêne côtoie le Pin sylvestre [11], le Pin maritime [12] et probablement le Pin d’Alep [13]. Quelques essences sont très peu présentes : le Cerisier [14] et L’Érable [15]. En Amérique du Nord, les pins sont souvent associés au Peuplier ou au Tremble [16] et parfois à l’Érable [17].

Plusieurs arbustes accompagnent les pins : l’Ajonc [18], l’Azalée [19], souvent la Bruyère avec le Pin sylvestre [20] ou le Pin maritime [21], le Camélia [22], le Cornouiller [23]. Quelques plantes herbacées sont présentes en sous-bois : l’Épilobe [24], la Fougère [25], le Lierre [26] et le Lupin [27].

La faune associée au Pin

Les mammifères sauvages sont bien représentés, dont les ongulés : biches [28], cerf [29], élan et orignal [30]. Des œuvres russes illustrent l’ours [31]. Parmi les petits mammifères figurent le lièvre [32] et le renard [33]. Deux félins ont été trouvés [34]. Parmi les mammifères domestiques, le cheval accompagne l’Homme à la chasse [35] ou pour le transport de bois récoltés [36]. Le chien est lié à la chasse [37]. Les herbivores (ovins et bovins) sont figurés paissant [38] ou s’abreuvant [39].

Plus nombreux sont les oiseaux et au premier plan le grand tétra et le coq tétra lyre chez les peintres russes et scandinaves [40]. Les autres oiseaux sont l’aigle [41], la bécasse [42], la chouette [43], la colombe [44], le corbeau [45], la gélinotte huppée [46], la grue [47], le héron [48], le lagopède [49], l’oie [50] et le pic-vert [51]. Le plus riche illustrateur de la faune est Bruno Liljefors (Suédois) auquel il convient d’associer les peintres russes.

Les adversités

Ce sont essentiellement des dommages d’origine abiotique qui sont illustrés, les peintres n’offrant pas de gros plans qui puissent permettre de reconnaître des attaques d’insectes ou de champignons (à l’exception de gros carpophores). Il est vrai que la majorité des œuvres a été réalisée au XIXe siècle alors que Phytopathologie et Entomologie n’en étaient qu’à leur début.

Les pins sont souvent implantés en zone côtière, ce qui justifie l’existence de nombreuses œuvres présentant des effets ou dommages dus au vent. Les arbres poussent penchés sous l’effet du vent dominant [52]. Quelquefois le peintre figure un mouvement instantané dû à une rafale [53].

Le vent engendre des chablis [54] ou des bris d’arbre, parfois une même œuvre illustre ces deux dommages [55]. Les pins sont aussi victimes de la foudre [56] ou d’un incendie de forêt [57] illustré par Cottavoz et les peintures de Gallen-Kallela qui sont très probablement dédiées à des pinèdes comme l’essentiel de son œuvre. Parfois, les pins sont soumis à des inondations [58].

Plusieurs œuvres montrent des déformations de tige en forme de S qui évoquent une possible attaque de rouille courbeuse [59]. Plusieurs peintures nous signalent des pertes d’écorce dont l’origine est inconnue [60] et ces écorçages sont parfois associés à la présence de polypores [61]. Deux œuvres de Klever [62] montrent des polypores sans altération visible. Dans d’autres cas, une mortalité atteint les cimes [63] ou la totalité de l’arbre [64]. Le stade ultime est le tronc mort et écorcé porté au bord de l’eau [65].

Les lieux peints

Les toiles avec des pins nous conduisent sur plusieurs continents (Europe, Amérique du Nord et ponctuellement Asie et Afrique). Impossible de citer toutes ces œuvres clairement localisées, le tableau II fournit de nombreux titres évocateurs de ces divers lieux.

En France, le plus grand nombre de toiles concerne la côte méditerranéenne de Martigues à la frontière italienne, ainsi que l’intérieur de la Provence et la Corse. Sur cette côte, presque toutes les communes sont présentes. La façade Ouest est surtout figurée à travers la Bretagne, la côte atlantique (La Rochelle, Île de Ré, les Landes) et quelques communes sur la Manche (Dieppe, Hardelot, Varengeville). Peu d’œuvres concernent les montagnes (les peintres ne semblent guère aller en altitude) : la plupart sont liées aux Vosges (Haut Koenigsbourg, Mont Sainte-Odile, Kintzheim, vallée de Munster) et une illustre les Pyrénées (Cauterets). Dans le centre du pays, l’essentiel des toiles concerne la forêt de Fontainebleau.

L’autre pays richement illustré est l’Italie avec un nombre très élevé d’œuvres représentant Rome et ses environs (Ostia, lac de Nemi), la baie de Naples et la côte amalfitaine. Le Vésuve est présent sur beaucoup d’œuvres, parfois en activité. En Italie du Nord sont peints le lac de Côme, le lac de Garde et Ravenne. Plus au sud, est figurée la Sicile avec Taormine et Palerme.

Le Pin sylvestre est souvent peint en Écosse dans son aire d’origine, mais aussi dans d’autres régions des îles britanniques suite à l’extension de sa culture : la région de Londres, le Kent, le Pays de Galles, le Suffolk, le Sussex, le Surrey. En Irlande, les arbres sont peints à Dublin et Wicklow. De nombreuses toiles concernent la Scandinavie et les environs de Moscou.

Peu d’œuvres illustrent le reste de l’Europe : quelques-unes pour la Suisse (Alpes et Jura) et l’Espagne (la Galice, Majorque, Montserrat, Séville).

L’Asie n’est guère présente en peinture, quelle que soit l’essence, si nous faisons abstraction des estampes. C’est surtout la Turquie (Constantinople, Smyrne) qui nous vaut des toiles avec des pins. De rares œuvres concernent la Chine, le Liban, l’Iran et la Corée.

Après l’Europe, l’Amérique du Nord nous fournit un nombre significatif d’œuvres. Le Canada est présent avec l’Est (Québec et Ontario) et l’Ouest (Colombie britannique et l’Île de Vancouver). Cette bipolarité se retrouve aux États-Unis. À l’Est, figurent la Caroline du Sud, le Connecticut, le Massachussetts, le Maine, le Vermont. À l’Ouest, la majorité des toiles concerne la Californie alors que le Nouveau-Mexique et l’Arizona sont anecdotiques. Le Wisconsin et la Floride fournissent de rares représentations. L’Afrique est surtout présente avec l’Algérie et faiblement avec le Maroc et l’Égypte. Quelques peintures illustrent l’Afrique du Sud (Le Cap et Franschhoek). Nous avons trouvé de très rares toiles impliquant la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Les hommes et les pins

Diverses activités forestières sont illustrées (Pinon, 2020) : le bûcheron [66], l’incinération des rémanents d’abattage [67], le sciage [68], le chargement des bois [69] et leur transport motorisé [70] ou hippomobile [71], la récolte des aiguilles [72], de bois de chauffage [73] ou de champignons [74]. Plusieurs toiles de Sourgen figurent des pins gemmés et un gemmeur [75] a été peint par Labatut (photo 6). La chasse a fait l’objet de plusieurs œuvres [76] et celle de Farny représente une indienne en raquettes portant un fusil. Plus rares sont les représentations de la pêche [77].

L’agriculture à proximité des pins est illustrée sous divers aspects : troupeau de moutons [78], de chèvres [79], de bovins [80], récolte d’olives [81], glanage [82], moissonneurs [83] ou une paysanne [84].

Plusieurs activités ludiques ont été peintes sous les pins. Nombre de personnages se reposent sous les pins, souvent assis seuls et en costume local [85]. Parfois c’est tout un groupe de personnages qui est rassemblé [86]. Les pinèdes sont aussi des lieux propices à la lecture [87], à un repas [88], à une relation galante [89], voire à l’expression du deuil [90]. Godward a produit une longue série d’œuvres mettant en scène une dame debout [91], assise sur un muret et lisant [92], jouant avec un chat [93] ou allongée [94]. La plupart de ces œuvres peintes sous un pin suggèrent la sérénité ou la méditation.

La musique est souvent figurée sous les pins [95], parfois associée à la danse [96]. Un large pin peut aussi abriter un pique-nique et un feu de camp [97].

Des activités sportives ont lieu dans la pinède et tout particulièrement la baignade qui a fait l’objet de plusieurs œuvres avec des personnages souvent nus [98]. Dans un paysage enneigé, Charlesworth a peint un match de hockey sur glace [99] et Gallen-Kallela un groupe de patineurs [100].

La pinède est aussi un lieu de passage pour des voyageurs. Certains sont figurés à pied [101]. Plus souvent les voyageurs sont à dos de cheval [102], sur un traineau tiré par des chevaux [103] ou sur un chariot [104].

Bien que peu mis en valeur dans ce type de représentation, le Pin est associé à la mythologie grecque [105], romaine ou latine [106]. Plusieurs scènes religieuses ou bibliques comportent des pins [107].

Photo 6 Suzanne Labatut : Résinier au travail, XXe siècle
© Jean Christophe Garcia, collection privée

Conclusion

Les pins constituent donc une essence majeure en peinture, comme le Chêne. Pour ce dernier, un certain nombre d’arbres peints sont des arbres célèbres, nommés souvent en mémoire de personnages illustres (Pinon, 2019). Nous n’avons pas trouvé ce cas de figure pour les pins. Peut-être cela est dû à une moindre longévité ou à des aspects culturels. Une quinzaine d’espèces différentes ont pu être repérées. Le Pin est parfois peint pour lui-même et ainsi mis en valeur ou simplement comme un des éléments de la toile. Les représentations les plus caractéristiques de la forêt sont celles du Pin sylvestre et du Pin maritime. Le Pin pignon joue plutôt le rôle d’une essence ornementale. Les pins permettent d’illustrer une très large gamme de situations, d’actions humaines, d’éléments de la faune et de la flore, d’effets des éléments, de lieux. Bien que présents, les travaux forestiers sont moins représentés que dans les forêts feuillues. L’offre est donc très riche et diversifiée.

Remerciements

Sincères remerciements à Mme Séverine Berger (Conservateur en chef du Musée de l’Annonciade, Saint-Tropez), Mme Elisabeth Lindley (Sheffield Museums), M. Jean Christophe Garcia (Photographe), M. Natan Pernick (Peintre) et le Metropolitan Museum New York pour les photographies, à M. Azzedine Ait-Azzouz (ONF Midi-Méditerranée) pour sa communication personnelle sur les œuvres de Cézanne.

Sites internet consultés

http://www.artnet.fr/

https://foret-fontainebleau.teria.fr/index.htm

https://www.mutualart.com/

https://www.societe-cezanne.fr/2013/12/19/entre-nature-et-peinture-arbres-de-cezanne/

Références

  • Harlow, W.M. & Harrar, E.S. (1969). Textbook of Dendrology. New York : McGraw-Hill Book Company. 512 p.
  • Krussmann, G. (1979). Die Nadelgehölze : eine Nadelholkunde für die Praxis. 3. Berlin : Paul Parey. 264 p.
  • Pinon, J. (2018). Les peintres russes : forêt, arbres et arbustes. Revue forestière française, LXX(1), 43-53. doi:10.4267/2042/68714
  • Pinon, J. (2019). Les Chênes vus par les peintres. Revue forestière française, LXXI(1), 75-86. doi:10.4267/2042/70521
  • Pinon, J. (2020). Les travaux forestiers vus par les peintres. Revue forestière française, LXXII(3), 233-246. https://hal-agroparistech.archives-ouvertes.fr/hal-03146970
  • Soubiran, J.-R. (2018). Jean-Roger Sourgen. Peintre d’Hossegor et des Landes. Bordeaux : Le Festin. 142 p.

Auteurs


Jean Pinon

jcpinon@free.fr

Pays : France

Pièces jointes

Pas d'informations justificatives pour cet article

Statistiques de l'article

Vues: 118

Téléchargements

PDF: 16

XML: 2